#191/500 Un mémorial de l’esclavage quai Southampton

Un triangle qui pèse lourd dans la balance !

Une idée de Miguel
“Où sont vos monuments, vos batailles, martyrs ?
 Où est votre mémoire tribale ? Messieurs,
dans ce gris coffre-fort. La mer.
La mer les a enfermés. La mer est l’Histoire.”
Derek Walcott, The sea is history,
1979 (Antilles, États-Unis)

 

Le Havre, au même titre que Nantes, Bordeaux ou La Rochelle, a participé à la traite négrière entre la moitié du 17e siècle et le milieu du 19e.
Ce commerce effroyable a fait la fortune de nombreux armateurs havrais, et a largement contribué à la prospérité de la ville et de son port.
En 2012, la ville de Nantes a décidé de « libérer sa mémoire » par l’aménagement d’un vaste mémorial à l’abolition de l’esclavage sur et sous un quai de la Loire. Gratuit et ouvert à tous, il plonge le visiteur dans cette réalité historique par le biais de citations, témoignages, chronologies.

N’oublions pas également l’esclavage moderne qui sévit dans de nombreuses régions du monde. De nombreuses chaînes restent à briser pour améliorer la condition humaine et son devenir.
En comparaison, la plaque commémorative posée sur l’esplanade Guynemer au Havre en 2009 parait être une bien maigre contribution à ce devoir de mémoire.
Peut-on imaginer un tel mémorial sur le futur grand quai Southampton ?

One comment

  • Oui complètement d’accord … l’esclavage fait aussi partie de l’histoire du Havre …
    A – t – on aussi parlé du courageux Douglas Home anglais qui a refusé d’obéir aux ordres et de bombarder le Havre car cela ferait trop de victimes civiles juste avant les terribles bombardements de Jenner entre autres le 6 juin 44 ? Il faut dire toute l’histoire … bonne et mauvaise … pour un devoir de mémoire .